Treks au Ladakh : Lac Tsomoriri, Lamayuru et vallée de l’Indus avec agences locales

Partir à la découverte du Ladakh en trek c’est se retrouver à la croisée des chemins entre la nature à l’état brut et une culture multiséculaire. Accompagné d’un guide local francophone, en groupe ou en version privative, découvrez l’atmosphère particulière de la haute montagne himalayenne, entre parfums d’encens et sommets enneigés. Mise en relation directe avec nos agences locales spécialisées dans les treks au Ladakh.

Vos dates
Votre budget
Type de séjour
Mots clés
A proximité de

Trek : 1 séjour

Tout savoir sur nos treks au Ladakh

Qu’est ce que le Ladakh ?

Le Ladakh est une région de l’extrême Nord de l’Inde, située dans l’état de Jammu et Cachemire. Entre l’Himalaya à l’Ouest et le Karakoram à l’Est, la chaîne du Ladakh s’étend sur une centaine de kilomètres et possède de nombreux sommets à plus de 6 000 m et 7 000 m, et est idéale pour les passionnés de trek et d’alpinisme. Réputé dans le monde entier pour sa culture bouddhiste préservée, le Ladakh abrite des monastères datant des XIème et XIIème siècles, lui procurant le surnom de “petit Tibet”. La population locale est principalement regroupée autour de la capitale Leh (3 500 m), et est ambassadrice d’une philosophie de vie douce et pacifique.

Quelles sont les choses à voir au Ladakh ?

Le Ladakh offre de très nombreuses curiosités naturelles et géographiques aux trekkeurs venus du monde entier. Pour cela, petit tour d’horizon des principales choses à voir au Ladakh :

Les monastères bouddhistes

C’est possiblement la principale attraction du Ladakh. Les monastères de la région font partie des monastères d’origine tibétaine les mieux préservés de la planète. Hemis, Alchi, Shey, Lamayuru ou encore Thiksey, certains datent des XIème et XIIème siècles et abritent d’importantes populations de moines et de nones. La qualité des bas-reliefs et des intérieurs, généralement ornés de statues monumentales, en font de véritables musées de la culture tibétaine et ladakhi. À ne manquer pour rien au monde…

La vallée de l’Indus

L’Indus est l’un des plus longs fleuves du monde et descend des sommets himalayens en irriguant les paysages désertiques du Ladakh. Au milieu d’un décor très minéral, l’Indus serpente et crée de petites oasis de verdure cultivées par les ladakhis au cœur de gorges enclavées entre les montagnes. Cela donne un spectacle fascinant, entre l’abondance des vallons et la solitude de la haute montagne.

Le Lac Tsomoriri

Situé sur le plateau du Changtang, proche de la frontière chinoise, le Lac Tsomoriri est l’un des lacs les plus élevés de la planète. À 4 500 m d’altitude, le lac abrite une biodiversité unique dans l’Himalaya, accueillant de nombreux oiseaux migrateurs ainsi que de nombreux mammifères. Par ailleurs, le lac est surplombé de deux sommets à plus de 6 000 m, les Lungser Kangri (6 645 m) et Chamser Kangri (6 622 m), offrant un panorama exceptionnel, notamment au coucher du soleil.

La chaîne du Ladakh

La chaîne montagneuse du Ladakh est à la croisée des chemins entre l’Himalaya à l’Est et le Karakoram à l’Ouest. Ses montagnes s’étendent sur les différentes régions du Ladakh, entre la vallée de l’Indus, le Zanskar et la Nubra, avec des altitudes allant jusqu’à 7 672 m et le Saser Kangri dans la vallée de la Nubra. Au cours de votre trek, vous pourrez aussi observer les principaux sommets autour de la ville de Leh, comme le Stok Kangri (6 163 m) et le Kang Yatse (6 400 m).

Quand faire un trek au Ladakh ?

Contrairement à son proche voisin le Népal, le Ladakh ne connaît pas de mousson en été. Il est donc possible de réaliser un trek au Ladakh de début-juin à la fin-septembre. Les températures oscillent de 15°C à 25°C dans la vallée mais peuvent très rapidement chuter une fois en montagne. Prévoir des températures pouvant être largement négatives au-delà de 4 500 m.

Quelle durée prévoir pour un trek au Ladakh ?

La durée d’un trek au Ladakh dépend généralement de l’itinéraire emprunté. Comptez entre 15 et 20 jours afin de parfaitement vous acclimater à l’altitude et découvrir les différents sites de la région.

Quel niveau pour un trek au Ladakh ?

Avec des paysages très minéraux et de la neige située au-delà des 5 000 m, les treks au Ladakh ne sont techniquement pas difficiles. Cependant, en raison de l’altitude et du fort dénivelé, il est important de posséder une bonne condition physique et une expérience préalable de la randonnée intensive en moyenne montagne.

Quelles sont les différentes formules proposées ?

Les treks au Ladakh peuvent être réalisés en groupe ou en version privative en fonction de vos envies. Les formules sont généralement divisées en deux parties, l’une d’acclimatation au début du séjour et la seconde avec le trek et les visites culturelles. Au cours de votre voyage au Ladakh, vous serez logé dans des hôtels (pour Leh) ou en bivouac ou guest house en fonction des différentes étapes de votre trek. À noter qu’en plus d’un guide local francophone, votre expédition est toujours accompagnée d’une équipe de porteurs (ou muletiers) ainsi que d’un cuisinier.

Quel est le budget pour un trek au Ladakh ?

Le budget varie principalement en fonction de la formule et de l’itinéraire du trek. Comptez généralement entre 1 200 € et 1 800 € par personne pour un séjour d’environ 15 jours. À noter qu’il vous faudra systématiquement ajouter le prix des vols internationaux et nationaux pour vous rendre sur place.

Quelles sont les formalités ?

Il est obligatoire d’obtenir un e-visa avant de vous rendre en Inde. Celui-ci est facilement réalisable auprès de l’ambassade indienne en France. Par ailleurs, votre passeport doit être valable au moins 6 mois après votre départ du Ladakh.

Quelle est la monnaie locale ?

La monnaie locale est la roupie indienne (INR). Comptez pour 1€ environ 77 INR.

Quel est le décalage horaire ?

Le décalage horaire entre la France et le Ladakh est de + 3h30 en été et + 4h30 en hiver. À titre d’exemple, si il est 14 h à Paris, il sera 17h30 à Leh (18h30 en hiver).

Quelles sont les destinations alternatives ?

Si l’immensité de l’Himalaya vous attire tout particulièrement, le Népal est une destination incontournable pour le trekking, que ce soit dans la région de l’Everest ou des Annapurnas. Plus proche de chez vous, le Maroc offre de nombreuses possibilités avec l’Atlas et la proximité du désert. Enfin, pour évoluer en très haute altitude, les Andes offrent de très nombreux treks en Bolivie ou au Pérou.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins publicitaires et statistiques. En savoir plus OK