Ascension du Mont Blanc (4 809 m) : stages & ascensions de 3 à 8 jours

Réalisez l'ascension du Mont Blanc, à la conquête du sommet le plus mythique d'Europe ! Quelle que soit la formule correspondant à votre niveau et votre nombre - ascension sèche sur 2 ou 3 jours, stage Mont-Blanc en collective ou en privatisation sur 4 à 8 jours - nos Guides de Haute Montagne vous apporteront les techniques et l'encadrement nécessaire pour maximiser vos chances d'atteindre le toit des Alpes.

Tout savoir sur nos stages et ascensions du Mont Blanc

Quand tenter l'ascension du Mont Blanc ? Quels sont les paramètres météo ?

L'ascension du Mont Blanc se pratique de juin à septembre. Il n'existe pas de période privilégiée pour tenter de gravir le toit des Alpes : le mois de juin présente des conditions idéales mais avec une plus forte fréquentation ; les mois de juillet et août sont un choix sûr ; tandis qu'à partir de la mi-septembre la fréquentation diminue mais la météo peut devenir plus capricieuse.

Il faut savoir que les conditions varient chaque année ! Pour réaliser l'ascension dans des conditions optimales, les éléments suivants doivent être réunis : un vent absent à modéré, une météo clémente et un regel nocturne permettant d'éviter les chutes de pierres et de glace et de ne pas trop s'enfoncer dans la neige. L'un des rôles de votre guide est d'évaluer ces conditions en montagne pour garantir votre sécurité lors de l'ascension.

Etant donné la fréquentation de ce sommet (notamment via le Goûter), et si vous avez des contraintes d'emploi du temps fortes, mieux vaut s'y prendre plusieurs mois à l'avance pour réserver.

Quelles sont les différentes voies possibles pour l'ascension du Mont Blanc ?

Il existe trois voies standard pour réaliser l'ascension du Mont Blanc :

> La voie normale par le refuge du Goûter : c'est la voie la plus accessible et la plus connue pour tenter l'ascension du Mont-Blanc. Elle débute à 2380 mètres d'altitude, il faut compter au total deux jours d'ascension avec 2500m de dénivelé (2500D+), entrecoupés par une nuit au refuge du Goûter à 3800m d'altitude.

> La voie des 3 Monts par le refuge des Cosmiques : la course débute en haut du téléphérique de l'Aiguille du Midi à 3800m et se fait également en 2 jours avec une redescente le premier jour et un passage par le refuge des Cosmiques à 3600m. L'acclimatation s'avère plus compliquée et la montée est plus brusque que par le refuge du Goûter. Cette voie est également plus longue et plus technique que la voie classique, elle comprend 1400 mètres de D+ le 2ème jour. Voir notre article détaillé sur la voie des 3 Monts

> La voie italienne des Aiguilles Grises : elle nécessite une certaine endurance et une condition physique impeccable. C'est une voie longue qui présente un dénivelé important (1740 mètres de D+ le second jour). L'ascension se fait sur deux jours mais ne requiert pas un gros niveau technique. La voie italienne rejoint ensuite la voie normale par le refuge du Goûter.

Qui peut gravir le Mont Blanc ?

Pour tenter l'ascension du Mont Blanc il faut justifier d'un certain niveau physique : avoir l'habitude de faire de la randonnée, courir 10 km sans difficultés et ne pas être effrayé par un dénivelé positif de plus de 1000 mètres dans la même journée (l'altitude et la marche sur glacier rendant l'effort plus difficile). Il est fortement recommandé de posséder une première expérience d’alpinisme, mais pour les débutants, les formules de stage comprenant une période d’initiation sont très courantes.

Quelle préparation et quel entraînement sont recommandés ?

Nous vous recommandons un entraînement sportif intense, axé notamment sur l’endurance et le cardiaque, à commencer au moins 6 mois avant votre ascension. Plusieurs séances de running ou de vélo par semaine sont par exemple un bon moyen de vous préparer, à condition de faire des sorties prolongées et à bon rythme. Côté acclimatation à l’altitude (pour réduire le risque de mal des montagnes), la recommandation standard est de réaliser 2 ou 3 jours de randonnée avec au moins 1000 m de dénivelé positif, et de passer au moins une nuit à plus de 3000 m peu de temps avant votre ascension.

> Voir notre article détaillé sur la préparation pour l'ascension du Mont Blanc

Quelles sont les différentes formules de stages possibles ?

Les formules proposées varient selon votre niveau et votre nombre. Si vous êtes seul, nous vous conseillons de privilégier les stages collectifs qui permettent de réserver une place à l'unité, en formule tout compris. A l’inverse si vous êtes deux ou plus à vouloir tenter l’ascension du Mont-Blanc, la privatisation d’un guide sera plus économique et plus sur-mesure.

> Pour les alpinistes débutants : les stages de 4 à 8 jours sont les plus adaptés. Les premiers jours sont l'occasion pour le guide de proposer une formation aux techniques d'alpinisme (cramponnage, encordement) nécessaires à l'ascension, mais également de vous acclimater en douceur, afin de maximiser vos chances d'atteindre le sommet. Souvent, une ou plusieurs premières courses sont réalisées, afin de créer un véritable parcours d'apprentissage, avec en toile de fond le Mont Blanc, objectif des 2 derniers jours qui sera tenté à trois par cordée (un guide + 2 personnes).

Formats disponibles : stages en collectives et stages en privatisation

> Pour les personnes initiées à l'alpinisme : des ascensions et stages de 3 à 4 jours destinés ayant de préférence eu une première solide expérience et déjà acclimatées à l'altitude. L'objectif est de revoir rapidement les techniques et se mettre en conditions pour tenter l'ascension.

Formats disponibles : stages en collectives et privatisations

> Pour les alpinistes confirmés : des ascensions en 2 jours, réservées aux personnes déjà initiées à l'alpinisme et acclimatées à la haute altitude, pour qui le Mont-Blanc est un challenge relativement accessible. Ils se réalisent généralement soit individuellement soit par groupes de deux personnes.

Formats disponibles : privatisation en solo ou à plusieurs

Combien coûte l’ascension du Mont Blanc avec un guide ?

Le prix pour tenter l’ascension du Mont Blanc va varier selon la formule choisie :

> Pour une ascension de 2 jours (réservée aux alpinistes confirmés), comptez approximativement 650€ par personne (hors équipement qui représente environ 50€ supplémentaire) : 475-500€ /pers. pour l’engagement du guide, 150€ pour la demi-pension au refuge (ainsi que celle du guide) et 35€ pour les remontées mécaniques.

> Pour tenter l’ascension en 3 jours (réservée aux alpinistes initiés), le budget global s’élèvera autour de 950€ par personne (+75€ de frais d’équipement) : 650-700€/pers. pour l’engagement du guide, 250€ pour la demi-pension en refuges (ainsi que celle du guide) et 35€ pour les remontées mécaniques.

> Pour une formule de 4 à 7 jours, le tarif représentera environ 1300-1800€ par personne (auxquels s’ajoutent 100 à 150€ pour l’équipement).

> Voir notre article détaillé sur les formules et tarifs pour le Mont Blanc

Est-il dangereux de faire l’ascension du Mont-Blanc ?

L’ascension du Mont Blanc, comme toute activité de haute montagne, présente certains risques naturels non négligeables tels que les chutes de séracs, crevasses, chutes de pierres (notamment dans le couloir du Goûter) et avalanches. Il est donc indispensable de réaliser l'ascension du Mont Blanc avec un encadrement professionnel par un Guide de Haute Montagne. Expert de l'environnement montagne en haute altitude, celui-ci sécurisera au maximum votre traversée en s’adaptant aux conditions et aux événements extérieurs.

> Voir notre article détaillé sur les risques et dangers de l'ascension du Mont Blanc

Qui sont nos guides ?

Nos Guides de Haute Montagne détiennent tous un diplôme d'Etat et disposent des assurances de responsabilités nécessaires à leur pratique. Ce sont des partenaires de confiance avec qui nous travaillons dans la durée. Comme la législation l'exige, chaque guide encadre 2 personnes maximum pour l'ascension, et jusqu'à 6 sur les courses d'initiation. Ils partagera avec vous sa passion pour la Haute Montagne, sa connaissance de la région et son expertise technique tout au long de votre aventure.

Quel équipement faut-il emporter avec soi ?

Le matériel à emporter est un aspect important de l’ascension car il faut réussir à ne rien oublier tout en conservant un sac léger.

> L’équipement technique que vous aurez la possibilité de louer devra comprendre : un sac à dos (30-40 litres), un piolet classique (55-70 cm), paire de crampons avec anti-bottes, chaussures d’alpinisme, casque, bâtons de randonnée, lampe frontale avec piles de rechange.

> Les vêtements pour réaliser l’ascension : gants de ski et gants légers, chaussettes de randonnée et chaussettes chaudes, lunettes de soleil (UV4), masque de ski, tour de cou polaire, T-shirts respirants, une petite et une grosse polaire, veste d’alpinisme type Gore Tex, guêtres, collants respirants, pantalon d’alpinisme et sur pantalon.

> Pensez aussi à glisser des compeed anti-ampoules, un canif pour les pique-niques et un tube de crème solaire.

> Voir notre article détaillé sur l'équipement à emporter avec soi pour l'ascension

Vos dates
Niveau technique
Cond. physique
Votre budget
Type de séjour
Mots clés
A proximité de

Alpinisme, Ascension du Mont Blanc : 17 séjours

Retours d'expérience  (49)

Marie
août 2019
Ce stage de 5 jours est très complet et nous a permis de faire une très bonne préparation pour l'ascension finale du MONT BLANC.
Terence
août 2019
Excellente expérience du début à la fin. Guide génial, organisation au top. Bonne humeur et conseils pro. Bravo
Tony
août 2019
Séjour bien organisé qui permet de bien se préparer à l'ascension, il faut néanmoins être en bonne forme physique pour y participer.
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins publicitaires et statistiques. En savoir plus OK