Tour des Annapurnas : séjour en groupe ou privatisé

Réalisez le Tour des Annapurnas, un trek emblématique mêlant aventure et culture au cœur de l'Himalaya népalais, avec ses plaines verdoyantes surplombées par les sommets enneigés des géants himalayens. En groupe ou avec un guide privé, partez pour 14 à 20 jours de trek, sans oublier la visite culturelle de Katmandou avant ou après le trek. Mise en relation directe avec nos agences locales au Népal.

Tout savoir sur le tour des Annapurnas

5 bonnes raisons de réaliser le Tour des Annapurnas

  • Réaliser l’un des plus beaux treks du monde.
  • Marcher dans l’Himalaya au milieu de sommets à plus de 8 000 m.
  • Découvrir une culture unique au coeur de l’Himalaya.
  • Apprendre de nos guides locaux très expérimentés au cours d’un trek mythique.
  • Marcher sur les traces des premiers explorateurs de l’Himalaya.

Qu’est ce que le Tour des Annapurnas ?

Le Tour des Annapurnas est le trek autour du massif de l'Annapurna en Himalaya. Il fait partie des treks les plus réputés au monde. Le Tour des Annapurnas se réalise généralement en 16 jours environ avec 300 km de marche, cheminant au milieu de sommets à plus de 8 000 mètres d’altitude. Vous observerez notamment le Manaslu (8 163 m), le Dhaulagiri (8 167 m) ainsi que le redoutable Annapurna I culminant à 8 091 m. Ce trek est de difficulté moyenne puisque l'ascension se fait progressivement : 12 000 mètres de dénivelé positif et négatif au total.

Quand partir pour le Tour des Annapurnas ?

Le Tour des Annapurnas s’effectue sur deux périodes bien distinctes : d’octobre à novembre, vous pourrez réaliser le Tour des Annapurnas dans des conditions optimales. Le temps y est généralement dégagé et l’air sec. Attention cependant au froid qui peut s’installer en altitude à partir de novembre. Comptez environ 15°C en journée et des températures pouvant être largement négatives la nuit. Vous pourrez également partir pour les Annapurnas de février à mai, la meilleure période pour les trekkeurs et alpinistes dans le massif. Le temps y est dégagé en journée et généralement voilé le soir. Les températures y sont agréables et vous échapperez à la mousson des mois d’été.

Quel itinéraire et quelle durée pour le Tour des Annapurnas ?

Le Tour des Annapurnas s’effectue généralement entre 14 et 20 jours suivant la formule sélectionnée et l’itinéraire emprunté. A noter que les treks plus longs permettent une meilleure adaptation à l’altitude en vue de passages à plus de 4 000 voire 5 000 m. Plusieurs itinéraires sont à dénombrer :

L’itinéraire classique du Tour des Annapurnas mène généralement du pied du Manaslu jusqu’au village de Jomosom en faisant le tour du massif de l’Annapurna dans sa partie Nord (la plus élevée aussi). Vous passerez par Manang, puis par le camp de base du lac Tilicho, et par le col de Thorong La avant de redescendre vers Jomosom. Comptez environ 16 jours pour l’itinéraire classique.

Il convient aussi de distinguer le “grand Tour des Annapurnas”, du “petit Tour des Annapurnas”. Le petit Tour des Annapurnas vous mènera sur l’itinéraire classique mais ne passera pas par le lac Tilicho avant de rejoindre Jomosom où vous attendra votre véhicule ou votre avion pour rentrer. Comptez entre 14 et 15 jours pour le “petit Tour des Annapurnas”.

Le grand Tour des Annapurnas, quant à lui, suit l’itinéraire classique puis continue par le Sud après Jomosom pour arriver près de la ville de Pokhara. Le grand Tour des Annapurnas s’étale en moyenne de 18 à 21 jours.

Les principales choses à voir du Tour des Annapurnas

Cheminant sur plus de 300 km, le Tour des Annapurnas offre une variété de paysages uniques pour un trek au Népal. Afin de mieux vous y retrouver, nous vous proposons une liste des incontournables attractions du Tour des Annapurnas.

Les sommets à plus de 8 000 m

Vénérés par les populations locales, les sommets des montagnes abriteraient de nombreuses divinités. Tout au long de votre parcours, vous croiserez trois géants himalayens. L’Annapurna I (8 091 m), qui donne son nom au massif, véritable barrière de glaces et de roches parmi les plus difficiles d’accès au monde, inspire à la fois crainte et respect. Vous croiserez aussi la route du Dhaulagiri ou “montagne blanche” trônant fièrement du haut de ses 8 167 m. Enfin, la plupart des itinéraires du Tour des Annapurnas débute au pied du Manaslu (8 163 m), montagne esthétique et pourtant ô combien redoutable.
En outre, vous apercevrez aussi les sommets adjacents de l’Annapurna I, nommés par ordre de grandeur allant de l’Annapurna II à IV, tous compris entre 7 900 m et 7 500 m.

Le lac de Tilicho

Comptant parmi les plus hauts lacs du monde, le lac de Tilicho est une étape incontournable du Tour des Annapurnas. Perché à 4 919 m, ce vaste lac d’altitude vous émerveillera par sa beauté envoûtante lorsque vous poserez vos yeux sur lui pour la première fois. Découvert en 1950 par l’expédition française à l’Annapurna, le lac est une étape clé des treks dans la région, mais aussi un haut lieu de pèlerinage pour les hindous.

Thorong La

Le Thorong La constitue l’étape la plus élevée du Tour des Annapurnas. Après une bonne période d’acclimatation entre 1 000 m et 4 000 m, vous partirez à l’aube pour gravir le Thorong La culminant à 5 416 m. Haut lieu du trekking au Népal, le Thorong La représente la partie la plus difficile de l’itinéraire du Tour des Annapurnas.

La culture tibétaine

Le Tour des Annapurnas vous emmènera à la découverte de vallées verdoyantes à la culture tibétaine marquée. Monastères bouddhistes, shortens, et drapeaux de prières chemineront avec vous tout au long de votre trek. L’hospitalité des populations locales vous permettra de découvrir leur mode de vie et de déguster une bonne tasse de thé au beurre de yak après une longue journée de marche.

Quelle condition physique pour le Tour des Annapurnas ?

Le Tour des Annapurnas est un trek nécessitant une bonne condition physique ainsi qu’une certaine expérience du trekking. En effet, s’étalant sur plus de deux semaines et cheminant très généralement à plus de 3 000 m avec des étapes à 4 000 et 5 000 m, ce trek peut être éprouvant. Par ailleurs, le massif de l’Annapurna peut être sujet à de mauvaises conditions climatiques pouvant engendrer blizzard et températures très largement négatives. Il est donc recommandé de réaliser une préparation sportive préalable. Cependant, le Tour des Annapurnas ne comporte aucune difficulté technique sur l’ensemble de son itinéraire. Enfin, vous retrouverez des versions du Tour des Annapurnas s’adaptant aux randonneurs réguliers ou bien des formules plus sportives pour des trekkeurs plus expérimentés.

Quelles sont les formules proposées pour le Tour des Annapurnas ?

Vous pouvez choisir de rejoindre un groupe ou bien privatiser votre Tour des Annapurnas. Le premier choix vous permettra de vivre une aventure collective et d’économiser sur le prix, tandis que la deuxième possibilité vous offre une expérience sur mesure avec vos proches.
Dans tous les cas, vous serez accompagné par une équipe de trekking composée de guides locaux à l’expérience himalayenne incomparable. Votre groupe sera aussi accompagné de sherpas pour porter le matériel de bivouac et autres charges afin de rendre vos journées plus agréables.

Comment gérer le mal des montagnes ?

Avec des altitudes comprises entre 1 000 m et 5 416 m, le Tour des Annapurnas est un trek de haute altitude. Vous pourrez donc être potentiellement confronté au mal aigu des montagnes (MAM). Celui-ci se caractérise par des maux de tête, des vertiges voire des nausées. Cependant, il est possible de l’éviter avec une montée progressive respectant des paliers. Il est aussi recommandé de boire beaucoup d’eau (environ 2 à 3 L d’eau par jour). Les pastilles de coca en homéopathie sont aussi très efficaces. Enfin, petit conseil de l’équipe Kazaden, évitez les mouvements brusques au-dessus de 4 000 m, cela pourrait engendrer un mal de crâne instantané. Pour plus d’infos, retrouvez notre article détaillé sur le mal aigu des montagnes (MAM).

Quel équipement prévoir pour le Tour des Annapurnas ?

Le Tour des Annapurnas nécessite un équipement de trekking classique afin de vous protéger contre les intempéries, le froid ou encore le soleil. Voici une liste du matériel indispensable pour réaliser le Tour des Annapurnas au Népal :

  • Veste de type Gore-Tex
  • Pantalon de trekking
  • Sur-pantalon imperméable
  • Polaire chaude
  • Doudoune légère
  • T-shirts techniques
  • Chaussettes de trekking
  • Bonnet
  • Casquette
  • Gants
  • Sac à dos (30 à 40 L)
  • Chaussures de trekking
  • Bâtons de randonnée
  • Gourdes (2 x 1 L)
  • Lampe frontale
  • Sac de couchage (température de confort -10°C environ)
  • Lunettes de soleil

> Voir notre article détaillé Comment bien choisir son équipement trek ?

Comment se rendre au Népal ?

Il n’existe pas de vols directs pour le Népal à partir de Paris. Il existe cependant une multitude de vols avec escales en direction de Katmandou (environ 13h de voyage avec une escale). Comptez entre 500 € et 800 € pour un vol avec escale à partir de Paris pour Katmandou.

Quel budget pour le Tour des Annapurnas ?

Le budget pour le Tour des Annapurnas varie en fonction de la formule sélectionnée ainsi que de l’itinéraire emprunté. Comptez environ entre 1 000 € et 1 300 € environ par personne (hors vols) pour réaliser ce trek au Népal. Certaines entrées dans des monastères peuvent aussi être payantes. Enfin, il convient aussi de prévoir le coût du visa népalais qui oscille entre 25 € et 100 € en fonction de la durée de votre séjour sur place.

Quelle est la monnaie locale ?

La monnaie locale est la roupie népalaise (NPR). Comptez pour 1 € environ 125 NPR. Nous recommandons de toujours garder sur vous quelques coupures de roupie népalaise pour les visites de monastères.

Quel est le décalage horaire entre le Népal et la France ?

Entre Paris et Katmandou le décalage horaire est de + 3h45. A titre d’exemple, si il est 14 h à Paris, il sera 17h45 à Katmandou.

Dois-je prévoir des vaccins pour me rendre au Népal ?

Aucun vaccin n’est nécessaire pour se rendre au Népal. Il est cependant recommandé, comme au sein de l’Union Européenne, de présenter un certificat pour les vaccins “universels” type polio, coqueluche, hépatite B etc... Enfin, le principal risque sanitaire provient de l’eau du robinet. Nous recommandons donc très fortement de ne pas la boire, d’acheter des bouteilles d’eau de source et d’utiliser des pastilles purifiantes pendant le trek.

Quelles sont les destinations alternatives ?

De nombreuses alternatives de trek sont possibles au Tour des Annapurnas au Népal. Ainsi, vous pourrez ainsi effectuer un trek dans le massif de l’Everest, ou voir les autres treks possibles dans le massif de l’Annapurna.

Vos dates
Niveau physique
Votre budget
Type de séjour
Mots clés
A proximité de

Trek, Tour des Annapurnas : 4 séjours

Retours d'expérience  (1)

Gianni
nov. 2019
Tout a été parfaitement géré. Le guide à su s'adapter en fonction de ma condition physique et de la météo. Beaucoup de neige à cette période là. On marchait entre 4h et 7h par jour. Même si bien entraîné, il faut tenir le rythme, gérer l'altitude (un mal des montagne peu vite arriver) et le froid. La nourriture était très bien, en quantité et les lodges bien choisis. Je ne regrette pas mon choix pour ce trek sur les plus belles montagnes du monde et j'ai déjà envie de repartir pour d'autres aventures !
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins publicitaires et statistiques. En savoir plus OK