Grandes Jorasses : Face Nord, Voie Colton-McIntyre

Vous aimerez

La grande paroi mythique des Alpes : 1200 m d'escalade mixte

A partir de
2 900 €
/personne
Durée : 3 jours
Niveau technique : Expert
Cond. physique : Montagnard expert
Taille max du groupe : 1 personnes
Satisfaction (7)
Voir les retours d'expérience
Faire une demande

Votre séjour

1200 mètres de glace et de rocher, sans une seule vire valable : la face Nord des Grandes Jorasses est la plus exigeante et la plus grandiose des grandes faces Nord des Alpes. Au départ de Chamonix, plus d'une trentaine d'itinéraires parcourent la face, que l'on peut ranger dans plusieurs catégories :
1) Les "petits" itinéraires de la partie droite de la face, haute de 800 mètres à cet endroit, qui peuvent se parcourir entièrement en glace par bonnes conditions.
2) Les itinéraires mixtes abordables, comme la Colton-McIntyre et l'éperon Croz.
3) Les grands itinéraires mixtes, qui demandent souvent plus d'un jour de grimpe, comme la Gousseault-Desmaison et No Siesta.
4) Les itinéraires essentiellement rocheux, comme l'éperon Cassin et Manitua.

Je vous propose ici la voie Colton-McIntyre car elle est emblématique, difficile sans être extrême, et parce qu'elle sort directement au sommet de la Pointe Walker. Nous pouvons bien sûr envisager d'autres itinéraires dans la face, notamment des itinéraires plus faciles comme la voie Slovène, que j'ai d'ailleurs eu l'occasion de gravir en solo intégral. J'ai également grimpé les voies Croz, Polonaise, Gousseault-Desmaison (en 16 heures) et Bonatti-Vaucher.

Points forts

Voyage au cœur de la plus belle face Nord des Alpes
Passages verticaux en glace et en mixte
Rêve des amateurs de faces Nord
Voie qui sort au sommet de la Pointe Walker, d'un niveau abordable
Guide ayant déjà parcouru 6 voies de la face Nord des Jorasses
Ambiance montagnarde garantie !

Votre guide de haute montagne

Vent fort au sommet du Grand Glaiza
Vous échangez avec Sébastien tout au long de votre réservation.
Né en 1982, j'habite à côté de Chambéry en Savoie. Spécialiste de l'Oisans, de la Vanoise et du Massif du Mont Blanc. J'adore toutes les disciplines alpines, surtout le ski, le rocher & le mixte. Peu importe le niveau des courses que nous pouvons faire ensemble, je recherche avant tout le partage avec des passionnés ! En savoir plus

Inclus

done
Encadrement par un Guide de haute montagne
done
Prêt du matériel collectif

A prévoir

remove
Transport vers / depuis le lieu de RDV et séparation
remove
Hébergement en refuge (2 nuits)
remove
Repas
remove
Matériel individuel
remove
Eventuelles courses de préparation, si besoin

Les étapes

Départ : Chamonix-Mont-Blanc, Chamonix, Chamonix-Mont-Blanc, France
Arrivée : Plampincieux, Vallée d'Aoste, Italie

Programme détaillé

Lieu de rendez-vous  :  Chamonix-Mont-Blanc, France

Jour 1 : Chamonix - Refuge de Leschaux

Rendez-vous le premier jour à Chamonix pour monter ensuite au Refuge de Leschaux (2431 m). Nous l'atteindrons en 4 heures, après être passé par la Mer de Glace et le Glacier de Leschaux.

Hébergement : nuit en refuge

Jour 2 : Refuge de Leschaux - Refuge Boccalate

Le deuxième jour nous quittons le refuge à 1h30 du matin pour remonter le Glacier de Leschaux et arriver au pied de la face vers 4 heures du matin. L’ascension est d'abord relativement facile, dans des pentes à 55°. La partie centrale de la voie est ensuite coupée par de raides goulottes de glace, avec des passages à 90°. Après une deuxième pente moins raide, nous arrivons à la dernière partie de l'itinéraire, qui constitue le passage clef : 4-5 longueurs de mixte soutenu (M5), puis du mixte plus facile pour déboucher au sommet de la Pointe Walker (4208 m). La longue descente vers le Refuge Boccalate commence alors, en passant par l'éperon Whymper et les rochers du Reposoir. Selon les conditions dans la face et notre forme, nous arriverons au refuge entre 18h le soir et... 4h le lendemain matin.

Jour 3 : Refuge Boccalate - Plampincieux

Le troisième jour, nous émergeons tranquillement du refuge déjà baigné par le soleil matinal et profitons des myrtilles dans la descente jusqu'à Plampincieux, dans le Val Ferret italien.

Faire une demande
 
A partir de
2 900 €
/personne
Durée : 3 jours
Niveau technique : Expert
Cond. physique : Montagnard expert
Taille max du groupe : 1 personnes
Satisfaction (7)
Voir les retours d'expérience
Faire une demande

Infos pratiques

Modifications

  • Pour envisager cette course, une grande expérience en alpinisme est indispensable, notamment en glace et en mixte. Physiquement, pas besoin de courir le 100 mètres en moins de 10 secondes, par contre il faut pouvoir tenir debout longtemps, parfois jusqu'à 24 heures, dans le froid et dans un environnement vertical. Selon votre expérience passée, je peux être amené à vous proposer une voire plusieurs courses de préparation.
  • Une telle ascension n'est envisageable que par grand beau temps, et avec de bonnes conditions de neige et glace dans la face. Je recommande pour cela la période allant de début septembre à début novembre (surtout après un été pas top !). Nous n'allons donc pas fixer de dates précises mais un créneau pendant lequel nous serons prêts à grimper.

Conditions de réservation

  • Un acompte de 30% est demandé pour que je puisse dégager suffisamment de temps pour être prêt et disponible le moment venu. Si aucune fenêtre météo ne se profile, ou si les conditions sont mauvaises, l'acompte vous sera remboursé.
  • Nous pouvons aussi envisager, par un commun accord, une autre ascension du même type (faces Nord du Cervin ou de l'Eiger), ou une ascension moins exigeante si les conditions dans les Jorasses ne sont pas réunies.

Equipement personnel

Vêtements

  • Sous-vêtements respirants (pour le haut et pour le bas)
  • Polaire
  • Veste fourrure polaire ou pull-over chaud
  • Veste ou gilet en duvet (compressible)
  • Veste coupe-vent, imperméable et respirante type Gore-Tex
  • Pantalon adapté à la marche en montagne (déperlant et coupe-vent). NB : Les pantalons de ski ne conviennent pas, ils sont trop chauds et pas assez respirants.
  • Sur-pantalon type Gore-Tex
  • Sous-gants
  • Gants imperméables avec doublure chaude
  • Moufles (pour l’ascension, peu ajustées pour ne pas entraver votre circulation sanguin.)
  • Bonnet
  • Cagoule
  • Chapeau (ou casquette)
  • Lunettes de glacier protection classe 4
  • Chaussettes chaudes et respirantes
  • Guêtres

Matériel technique

  • Sac à dos d'alpinisme confortable de 40 litres environ : il doit comporter les attaches pour crampons, piolet et casque. NB : Le sac rempli ne doit pas excéder 9 kg. Rappelez-vous que le poids est l'ennemi de l’alpiniste !
  • Chaussures de haute montagne à semelles rigides et cramponnables. Elles se distinguent des chaussures de randonnée par leur rigidité qui vous permettra de cramponner sur la glace en assurant un bon maintien de la cheville et des crampons. Elles offrent aussi une bonne étanchéité dans la neige ainsi qu'une excellente protection contre le froid.
  • Piolet léger et long, adapté à votre taille. NB : Il doit pratiquement toucher le sol lorsque vous le prenez en main bras tendu.
  • Crampons avec anti-botte
  • Baudrier
  • Casque agréé pour l’alpinisme
  • Paire de bâtons télescopiques
  • 2 mousquetons
  • Lampe frontale avec piles de rechange
  • Un couteau de poche

Niveau de difficulté / niveau physique

  • Se reporter aux indications situées en haut de page : niveau technique et condition physique

Nourriture

  • Les refuges de montagne proposent des plats chauds pour les repas du matin et du soir. Lors des sorties, des piques-niques sont prévus le midi.
  • Pour les courses, il est conseillé de prévoir des éléments nutritifs (barre de céréales, pâte de fruit, fruit sec, etc…).

Précision sur l’eau

  • En fonction des refuges de Haute-Montagne, certains n’ont pas accès à l’eau courante. Il est donc indispensable de prévoir de la monnaie pour pouvoir acheter de l’eau en bouteille dans les refuges.

Hygiène

  • Comme ils n’ont pas accès à l’eau courante, il n’y a pas de douche dans les refuges de Haute-Montagne. Pour la toilette, ne prenez que le minimum nécessaire : brosse à dent, dentifrice et éventuellement gel hydroalcoolique, produit à lentilles, lingette hygiénique.

Santé

  • Il est recommandé de faire une visite de contrôle chez votre médecin avant votre départ.

Pharmacie personnelle

  • Préparez une trousse contenant vos médicaments personnels obligatoires. De plus, vous pouvez y ajouter quelques médicaments en fonction de vos besoins et des recommandations de votre médecin.

Paiement sur place

  • Il n’est généralement pas possible de payer en carte bleue dans les refuges.

Réseau mobile

  • Les refuges ne disposent pas de wifi, de plus la couverture téléphonique (mobile et 4G) est très aléatoire en montagne.
  • Il est normalement possible de recharger les appareils électriques au refuge. Cependant, comme la puissance du réseau électrique dépend de la météo, il est plus efficace d’avoir une batterie portable chargée avant le départ.

Les garanties Kazaden

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins publicitaires et statistiques. En savoir plus OK